lundi 22 février 2016

La nature dans mes cheveux (masque soin et reflets)

Bonjour tout le monde,

J'espère que votre weekend s'est bien passé (diantre! Nous sommes déjà lundi, le jour parfait pour... prendre soin de soi! Restons positifs).

Je vous reviens avec un article "beauté", ça faisait tellement longtemps. Au naturel, comme toujours. On ne change pas une équipe qui gagne, c'est bien connu, et depuis qu'ils ne côtoient (presque) plus que les produits généreusement fournis par notre belle Mère Nature (à ne pas confondre avec "Dame Nature", cette sacrée vicelarde) mes cheveux ont gagné en longueur, en force et en douceur.

Aujourd'hui, on va parler soin et "reflets chauds" qui sentent bon l'été! Vous vous souvenez, cette merveilleuse saison pleine de soleil, de chaleur, de festivals, de petites robes et de lunettes de soleil super stylées?

Depuis plusieurs mois, j'utilise une coloration végétale "châtain cuivré" à base de henné (Radico - sur Hennés et Soins d'Ailleurs), qui donne une très jolie couleur tout en nuances. Le "souci" avec le henné, c'est qu'il fonce les cheveux au fil des applications. Ainsi, j'ai remarqué qu'en utilisant le même produit, le résultat est chaque fois un peu plus... dark.

Or, avec le retour des beaux jours (bon, je prends un peu d'avance, on est bien d'accord), j'ai envie d'une couleur plus chaude et moins foncée. J'ai donc cherché à concocter un masque maison super facile, qui va soigner mes cheveux, leur donner de beaux reflets chatoyants tout en les éclaircissant progressivement. C'est parti!

MON MASQUE SOIN REFLETS CHAUDS

















Hydrolat de camomille (+-7 cuillères à soupe)
Poudre de citron (2 cuillères à soupe)
Poudre de fleurs de souci (2 cuillère à soupe)
Huile d'olive (1 cuillère à soupe)
Miel (1 cuillère à soupe)
Huile essentielle de citron (+- 10 gouttes)

1. Prendre un bol mignon et y verser l'hydrolat de camomille (si vous n'en avez pas, d'autres hydrolats feront l'affaire et, en dernier recours : l'eau, c'est sympa aussi).

2. Ajouter progressivement les poudres (citron et fleurs de souci) jusqu'à obtenir une consistance crème agréable.

2. Incorporer le miel et l'huile d'olive. Bien mélanger.

3. Compter 10 gouttes d'huile essentielle de citron à ajouter au mélange.

4. Laisser poser (environ 1h-1h30 pour moi), rincer abondamment, faire un shampoing, et contempler son doux reflet dans le miroir (c'est très important).

Bien sûr, ce masque est à répéter plusieurs fois avant de voir de réels effets. Le naturel, c'est (presque) parfait, mais ça prend plus de temps que les produits chimiques.

ZOOM SUR LES INGRÉDIENTS


Hydrolat de camomille

Renforce la blondeur des cheveux (et est également utile pour les peaux irritées... D'une pierre, deux coups, ma p'tite dame).

Poudre de citron

Elle a une odeur divine, apporte de la brillance et de la légèreté aux cheveux et est utile dans les masques éclaircissants (mais aussi dans les soins des peaux à problèmes, par exemple).

Poudre de fleurs de souci

Elle permet d'obtenir de jolis reflets blonds (surtout si on l'associe à la camomille, comme ça tombe bien!)

Huile d'olive

Elle donne force et douceur aux cheveux et c'est un basique que tout le monde a en cuisine! C'est l'ingrédient "nourrissant" de ma préparation.

Miel

Connu pour ses propriétés éclaircissantes naturelles, il apporte une texture crémeuse au masque et joue le rôle d'agent hydratant.

Huile essentielle de citron

Son odeur me met de bonne humeur et elle a un grand pouvoir purifiant.

QUELLES BOUTIQUES?


Aroma-zone (l'incontournable) et Hennés et Soins d'Ailleurs (super boutique qui livre très rapidement).

ON SE LANCE?

A l'intérieur, à l'ombre
A l'intérieur, en plein soleil

Je dis OUI!


A très bientôt pour de nouvelles aventures ensoleillées!



lundi 8 février 2016

Idées loufoques pour un monde meilleur

Bonjour à tous!

J'espère que vous allez bien en ce début février! Chandeleur rime avec bonheur, n'est-il pas? Pourtant, malgré les crêpes dégoulinant de confiture et de bons sentiments, mon moral n'est pas au top du top actuellement (recherche d'emploi, quand tu me tiens), et je prends donc plaisir à imaginer quelques petites choses qui rendraient le monde plus amusant. Aujourd'hui, je partage mes idées loufoques avec vous.
C'est parti!

Le monde serait tellement plus fun si...


On pouvait faire parler les animaux

Je suis persuadée qu'ils auraient tant de choses à nous dire. J'adore imaginer ce qu'ils ont dans la tête en observant leurs petites mimiques adorables. Ils pourraient nous traduire leurs besoins ("Très chère, mon croupion délicat me grattouille, me prêteriez-vous vos divins doigts? Ronronronron!") mais aussi leurs goûts ("Pouah! Elle est dégueu, cette pâtée... mais je vais la manger quand même, tiens!"), leur vision des choses ("Je ne le sens pas, ce mec. Tu mérites mieux ; ça tombe bien, tu m'as déjà, moi! Ronronronron!") et, bien sûr, leurs passionnantes journées ("Je me suis levé et j'ai couru après le chat de la voisine. C'était tellement drôle, tu devrais essayer!" Mais oui, je vais y penser, Bisou!Parce que oui, mon futur chien s'appellera : "Bisou". M'imaginer crier "Bisou! Bisouuuu!" sur le pas de ma porte pour l'appeler me remplit de joie. Fin de la parenthèse.)
Je disais donc...















On pouvait voyager dans le temps et dans l'espace en un clin d’œil

Pour revivre de bons moments passés avec nos proches, vivants ou disparus, mais aussi pour pouvoir balancer des excuses assez classe, du style : "Oh non, désolée, je ne peux pas venir passer le weekend à Trouffignoul-les-Bains avec ton oncle! Ce midi, j'ai rendez-vous à Paris avec Dali et ce soir, j'ai shooting avec la magnifique Marilyn à Los Angeles, je suis tellement overbookée!" BIM, ça le fait, non?
Oh oui, ça le fait! - Minuit à Paris, Woody Allen -















On pouvait (ré)agir comme des enfants (sans passer pour des fous)

Oser crier en sautillant dans les couloirs quand on est heureux, courir le plus vite possible juste pour le fun, avoir toujours une solution, passer des heures à colorier ou à imaginer des histoires folles, se prendre tour à tour pour le capitaine des pirates puis pour un chat, dire tout haut ce qu'on pense (on nous pardonne tout, on est si mignon), avoir des insultes toujours plus stylées pour nos collègues ("Espèce de gros bébé cadum!" et s'entendre répondre : "C'est celui qui dit qui est!" puis se réconcilier à travers cette simple question : "On fait la paix?") Je suis certaine que les rapports entre les gens seraient bien plus simples et qu'on sourirait bien davantage. La vie serait moins terne, aussi!
"Allons travailler en chantaaaant!" (- Il était une fois, Kevin Lima -)















On pouvait mettre tout ce qui nous entoure sur "pause"

En cas d'extrême nécessité bien sûr. Par exemple : pour éterniser un câlin avec un amoureux, souffler un peu et prendre du recul, ou juste pour faire son shopping tranquillement sans les vendeuses "je-peux-vous-aider" et les vingt clientes qui bloquent les cabines d'essayage, ça marche aussi! Parce que, parfois, on a l'impression que les jours défilent à grande vitesse, qu'on n'a le temps de rien et que tout le monde court partout. "Appuyer sur le bouton "pause", c'est prendre le temps de savourer les bonnes choses!" (ceci est une idée de slogan pour un éventuel inventeur qui entendrait mon appel.)
- Ceci n'est pas un groin - 


















On pouvait créer l'île des relous

Endroit (pas trop) paradisiaque et complètement coupé du reste du monde, cette île nous permettrait de stocker tous les relous de la planète. Du plus insignifiant à la plus grosse crapule de l'univers ; du collègue Gérard qui n'a jamais pris le temps de retenir notre prénom et qui fait du bruit quand il boit sa soupe aux plus grands criminels de cette planète, aucun ne serait épargné. Il vous suffirait de composer le 3606, code RELOU, afin d'en signaler un. Sur leur île, ils devraient survivre, tels des aventuriers, grâce à quelques plants de manioc et à la visite régulière de Denis Brogniart, seul lien avec le monde extérieur. Après une cure "détox relou" intensive, ils auraient le droit de revenir vers nos terres. Quant à nous, nous pourrions vivre éternellement entre Bisounours et Licornes, comme dans nos rêves les plus fous! #LesGentilsGagnentToujoursALaFin
Sans rancune, Gérard! 














J'attends vos idées pour rendre ce monde plus fun encore!
A bientôt et bonne semaine!